FAQ's

Le CO... ce tueur invisible et inodore !

Le CO ?


L’actualité nous le rappelle chaque année, encore trop de décès sont dûs à des intoxications au CO. Il s’agit d’un gaz inodore pouvant tuer en quelques minutes. L’actualité nous le rappelle chaque année, encore trop de décès sont dûs à des intoxications au CO. Il s’agit d’un gaz inodore pouvant tuer en quelques minutes. Et pourtant, à très faible coût, ce type d’incident pourrait être évité.

D’où vient le CO ?

La production de CO est le résultat d’une combustion incomplète. Lorsque l’oxygène est brûlé, il se fixe notamment aux molécules de carbone produisant à raison de deux pour une, construisant ainsi des molécules de CO2. Si toutefois la quantité d’oxygène présente dans l’air devient insuffisante, la combustion va produire du CO, gaz inodore et rapidement mortel pour l’homme. Selon la concentration dans l’air, vous pouvez survivre quelques heures (50PPM) ou quelques minutes au plus (12.800 PPM).

Éviter sa formation avant tout

La production du CO se produit essentiellement dans des locaux de petite taille (buanderie, garage et salle de bain), dans lesquels sont installés des appareils de chauffage ou de production d’eau chaude qui prennent leur air de combustion dans le local en question lorsque celui-ci est mal ventilé ou en cas de refoulement des gaz de combustion.

Les normes actuelles prévoient que tout local équipé de ce type d’appareil de combustion doit posséder une ventilation basse de minimum 150 cm2 et une ventilation haute de même section. Force est de constater que ce type de ventilation est rarement appréciée par les utilisateurs d’une salle de bain, surtout en hiver : dans aucun cas, ces ventilations ne peuvent être bouchées.

Prévoyez des systèmes étanches

Pour éviter ce problème de ventilation du local, prévoyez des chaudières étanches ou dites « ventouses » qui prennent leur air de combustion à l’extérieur de la construction par un conduit concentrique au conduit d’évacuation des gaz de combustion. Avec ce type d’appareil, la sécurité des occupants devrait être garantie. Et n’oubliez pas d’entretenir vos appareils de combustion.

Un détecteur à faible coût

Même si les appareils sont censés être équipés de système de mise hors service en cas de problème de combustion et même si vous les faites entretenir régulièrement, prévoyez un détecteur de CO dans les pièces concernées. Leur coût de 30 à 50 € est dérisoire par rapport aux vies qu’il permet de sauver !